Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2011

Réforme : les enfants livrés à leurs prédateurs ?

Il arrive qu'on soit effrayé d'avoir eu raison, effrayé de trouver une sorte de démonstration, et même de preuve, de ce qu'on a écrit, dans le texte d'autres personnes. J'avais signalé voici déjà quelque temps un billet de Fabien de Ménilmuche, sur son blog, qui révélait les failles terribles du dispositif RSA, bien moins efficace que le dispositf antérieur RMI (ou RMA). C'est le même Ménilmuche qui vient de signaler sur Twitter un communiqué accablant d'une association nommée AIVI demandant au président de la république de ne pas nommer Jack Lang à la nouvelle fonction de Défenseur des Droits. Les arguments développés contre M. Lang valent preuve de son militantisme en faveur de la pédophilie qui est par nature un crime, parce que les mineurs de moins de 15 ans (on devrait dire les mineurs de 15 ans, mais c'est devenu obscur), ces mineurs, donc, sont incapables juridiquement du consentement à l'acte sexuel. La sexualité avec ces mineurs est par nature un viol, un acte sexuel non consenti, de consentement d'ailleurs impossible.

On lit dans ce communiqué des propos tenus en janvier 1991 par M. Lang au périodique Gay-Pied : "La sexualité puérile est encore un continent interdit, aux découvreurs du XXIe siècle d’en aborder les rivages". On note que l'adjectif puéril n'est pas susceptible d'interprétation ambiguë. Puéril vient du latin puer, l'enfant. Sexualité puérile, il s'agit bien d'une sexualité d'enfant, mais non pas d'une sexualité d'enfants entre eux (ce qui est un sujet différent), il s'agit d'une sexualité d'adultes avec des enfants, la pédophilie.

Or il se trouve que, hier soir, M. Lang était invité au Grand Journal de Canal Plus pour fustiger le philosophe Luc Ferry qui, on le sait, a lundi jeté un énorme pavé dans la mare en brisant l'omerta qui masque certains actes pédophiliques de personnalités politiques. M. Lang, dont le nom a circulé sur internet, n'avait pourtant jamais été cité nommément, et on a même vite su par Jean-François Kahn que les propos de M. Ferry ne visaient en aucun cas M. Lang. M. Lang venait donc plaider non pour lui, mais pour sa corporation, les pédophiles.

Il a indiqué que la réforme créant le Défenseur des Droits était son œuvre. L'absorption du Défenseur des Enfants par ce Défenseur des Droits prend dès lors une tout autre tournure. Et si tout ce raffut, toute cette opération de fusion de plusieurs fonctions proches de celle du Médiateur n'avaient qu'une et une seule motivation : celle de faire prendre le contrôle de la mission du Défenseur des Enfants par un militant de la pédophilie, ce qui revient en pratique à livrer la bergerie au loup ?

La désignation de M. Lang comme Défenseur des Droits aurait donc été une horreur. Malheureusement, je suis forcé de dire que la désignation de Dominique Baudis, dont j'ai pourtant fait la campagne européenne en 1994, n'est pas une bonne idée non plus.

06:58 | Lien permanent | Commentaires (22) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Pourquoi la désignation de Baudis n'est pas une bonne idée ?

Écrit par : l'hérétique | 04/06/2011

Je pense qu'il faut maintenir le poste de Défenseur des Enfants sous son propre label et une personnalité adhoc, spécialisée dans ce domaine. Toute autre nomination est, selon moi, une mauvaise idée, voilà tout.

Écrit par : Hervé Torchet | 04/06/2011

Oui, j'ai vu également l'émission d'hier soir sur Canal +... Ce qui m'a choquée, c'est le fait que Jacques Lang se soit laissé traiter de "con" ou autre compliment similaire (je ne me souviens plus de la phrase exacte) par Jean-Michel Aphatie visiblement très en colère par les propos tenus, vu la couleur écarlate de son visage. Toute autre personne aurait réagi contre une attaque si directe, aurait protesté contre ce genre d'insultes mais non, JL ne s'est pas montré "offensé" ; il a tenu à se montrer "grand seigneur" en gardant son calme ! Voilà déjà quelque chose qui peut éclairer sur une personnalité à mon avis.

Les révélations que tu fais ici sont extrêment graves ! La défense des enfants est d'autant plus nécessaire... Il faut des personnes exigeantes et honnêtes qui traquent sans aucune complaisance ce genre de dissimulation.
Quelle que soit celui ou celle qui aura la charge de cette défense des droits "tous rassemblés", la tâche sera extrêmement délicate.

Même si j'estime que c'est une simple récupération politicienne de la part de Nicolas Sarkozy, je me demande moi aussi pourquoi il ne faudrait pas choisir Dominique Baudis selon toi ?

Écrit par : Françoise Boulanger | 04/06/2011

Ta réponse est apparue avant la fin de mon commentaire... ;-)

Écrit par : Françoise Boulanger | 04/06/2011

Voilà, c'est ici dans la deuxième vidéo. Il s'agissait du "droit à la connerie" revendiquée avec humour (et humilité donc) par JFK. Il faut écouter et bien regarder les deux extraits pour comprendre le cheminement. Il me semble qu'aucun des journalistes, et en particulier Jean-Michel Aphatie, ne ressente la moindre sympathie pour Jack Lang... Ont-ils connaissance de tout ce que tu viens d'écrire ? Probablement plus encore.
L'assurance de JL risque donc de se retourner un jour contre lui. Puisqu'il exige la vérité...
http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3349-c-le-grand-journal.html?vid=473688

Écrit par : Françoise Boulanger | 04/06/2011

Merci Hervé et Françoise, d'une part pour ce billet et d'autre part pour les liens.

Je n'avais pas vu le Grand Journal de Canal Plus avec J. Lang, et après visionnage, je dois dire qu'hors JM. Apathie, tous les participants à la première partie de l'émission me semblent totalement antipathiques tellement tout simplement ils semblent "copains-copains", prêts à balancer promptement sur l'autre, l'ex-copain qui a trahi...

Sur le poste de Défenseur des Droits, il me paraît clair que J. Lang, du fait de ses propos récents sur l'affaire DSK, n'avait de toute façon aucunement le profil pour assumer un tel poste. Ses propos plus anciens sur la sexualité des enfants font quelque part un peu écho à ceux d'un D. Cohn-Bendit en son temps et laisseront à tout jamais un sentiment "bizarre" pour ne pas dire "malsain"... D'ailleurs, mais peut-être que je fais erreur, je n'ai jamais entendu des explications - et même des excuses, parce que ces propos mériteraient des excuses - de la part de J. Lang sur "ce continent interdit" dont il semble convenir qu'il faut "aborder les rivages".

Le personnage de Frédéric Mitterrand m'a toujours été insupportable, du fait de ses écrits ambigus, et je ne comprends d'ailleurs toujours pas comment un type qui, de par ses propres écrits, peut nourrir et alimenter des suspicions de pédophilie puisse avoir été nommé ministre de la République...

Car la pédophilie est un authentique crime. Tu as bien raison de le rappeler Hervé. La pédophilie est un crime ignoble, c'est juste le pire des crimes sexuels. L'abordage du "continent interdit" par des adultes est juste ce qu'il y a de pire, de plus abject, de plus répugnant, de plus lâche aussi.

Alors à mon tour de lâcher un lien. Comment se fait-il qu'un ex-ministre des affaires étrangères PS, qui semble être un modèle de probité ait été jadis domicilié chez un pédophile notoire lié au réseau Zandvoort, curieusement et brutalement assassiné, comme le pasteur Doucé?

http://www.droitfondamental.eu/007-douce__fr.htm

Écrit par : JF le démocrate | 04/06/2011

AHHH, bdoudoudou....
Heure de la pub? ;o))
Oups, je sors !

Écrit par : Martine | 04/06/2011

Martine, ce que vous faites, ce n'est ni plus ni plus ni moins que du harcèlement à mon encontre. Et ce depuis plusieurs semaines. C'est moi qui vais porter plainte contre vous.

Écrit par : JF le démocrate | 04/06/2011

@ Martine

Si vous continuez à vous en prendre aux visiteurs de mon blog, je bloquerai votre IP.

@ JF

Pour Védrine, j'ignorais.

Écrit par : Hervé Torchet | 04/06/2011

Faudrait arréter la parano...
Enfin bon bref, le harceleur qui joue les harcelés, le monde à l'envers.

Écrit par : Martine | 04/06/2011

Vous me traitez de harceleur maintenant Martine? Expliquez-vous ou retirez vos propos. Idem, sinon, poursuites... Y en a marre maintenant.

Écrit par : JF le démocrate | 04/06/2011

@Hervé,
Védrine? Chai pas trop, mais son fils était prof dans le 94 :)
Bonne soirée Hervé

Écrit par : Martine | 04/06/2011

Oups,
Ai oublié, un établissement qui fut visité par^^^ ET ou les structures "rased "furent éliminées pour etre remplacées par intervention d'étudiants des grandes écoles, si mes souvenirs ne me trahissent pas.
Aucun souvenir aucun, d'intervention sur ce sujet à l'époque.

Écrit par : Martine | 05/06/2011

J'étais en Belgique au moment de l'affaire Dutroux. L'intelligentsia complice me consterne.
Cette pauvre mère qui témoigne, là, a tellement été victime de harcèlement... Les réseaux qu'elle dénonçait l'ont espionnée, elle a été photographiée sortant de chez son gynéco : donc elle aurait fait avorter sa gamine, cela se serait mal passé, elle serait morte... Bien sûr.
Cette mère est partie au Canada, n'est revenue que pour le procès Fourniret.

http://michelbouffioux.skynetblogs.be/archive/2008/07/11/elizabeth-brichet-060307.html

Écrit par : luciolebrune | 05/06/2011

@ Luciole

Il y a quantité de témoignages sur l'affaire Dutroux ou sur le "réseau" Zandvoort qui font froid dans le dos... Le plus difficile étant de démêler le vrai du faux. Ce qui me paraît sûr, c'est qu'on a un peu trop facilement considéré que l'affaire Dutroux se limitait au cas d'un prédateur isolé. A t-on jamais eu ne serait-ce que la volonté d'enquêter sur le reste?!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_CD_de_Zandvoort

Écrit par : JF le démocrate | 06/06/2011

Hum, pour l'affaire Zandvoort, le malheur a été que des hystériques se sont emparés de l'histoire, et que ça a fortement décrédibilisé la théorie, saurons-nous jamais ce qui s'est passé ?

Dans l'affaire Dutroux, le témoignage de la petite survivante a été qu'elle n'avait eu à faire qu'à lui. C'était une petite fille, qui a tenu tête à Dutroux, ce qui lui a sauvé la vie. Pour les deux très jeunes qui sont décédées, c'est du fait de son épouse qui les a laissées mourir de faim quand il a été incarcéré pour une autre affaire. Il projetait de vivre en ménage avec elles.

Pour une autre survivante, plus âgée et restée moins longtemps, elle a été témoin d'un coup de fil de Dutroux qui disait à un certain Jean-Michel ou Michel que c'était fait, ça avait réussi, juste après son enlèvement.

Peut-on en conclure qu'il se "réservait" les très jeunes pour lui et pas les autres ?

Un certain Jean-Michel avait prétendu n'être jamais allé dans la ville où cette fille a été enlevée, mais des pompistes l'avaient vu la veille y faire le plein d'essence. Ils sont allés porter à la police la souche de la carte bleue le prouvant, mais cette souche a été perdue, et n'a jamais apparu dans le dossier.

Lors du procès, cet homme est venu en fauteuil roulant, à sa sortie (dossier vide, relâché), il marchait allègrement... je laisse le soin aux lecteurs d'en tirer leurs conclusions.

Il faut aussi dire qu'avant d'explorer la piste des protections, il ne faut pas négliger non plus l'incompétence et l'inconscience professionnelle, quand on voit comment les perquisitions ont été menées, la superficie extérieure et intérieure de la cave pas mesurée par exemple, les cris des fillettes ignorés...

La guerre des polices surtout : la propre mère de Dutroux était allé dénoncer son fils aux gendarmes, disant qu'elle était sûre que Julie et Mélissa étaient chez lui, mais ces derniers, enquêtant officiellement sur son trafic de voitures, auraient dû refiler l'info aux policiers chargés de la disparition, ils ne l'ont donc pas fait, mais ont monté "l'opération Othello" de surveillance pour les voitures, espérant le prendre en flagrant délit avec les petites. On sait comment cela s'est terminé.

Je dirais donc que c'est un medley un peu de tout, la paresse, la jalousie, la connerie, les protections...

Écrit par : luciolebrune | 07/06/2011

Pour en revenir à la France, ce qui est flagrant dans ce qui est rapporté dans les différents articles mis en lien est que les noms de trois ex-ministres de gauche apparaissent à un moment ou l'autre dans des événements relatés à propos des réseaux de la pédophilie : Kouchner, Védrine et Lang. Or ces trois ministres ont soutenu récemment ou soutiennent, d'une manière ou l'autre, Sarkozy. Que faut-il en déduire ?

Un quatrième ancien ministre socialiste a également compté parmi les soutiens de Sarkozy : Charasse. N'y a-t-il pas, dans un domaine de mœurs, une affaire le concernant ?

Écrit par : Hervé Torchet | 08/06/2011

Franchement, chai pas trop, tout ce que je sais est qu'un département fut "test" à certaines réformes pour l'enseignement, eh vouais l'établissement concerné fut le premier.
Sinon, j'adooore les enquéteurs amateurs! :o))

Écrit par : Martine | 08/06/2011

Euh, je suis en désaccord formel avec ce billet, désolé. Rien, dans les contenus cités par ce billet, ne suggère que "sexualité puérile" fait référence à des actes commis par un adulte envers un enfant. Il me semble tout à fait loisible de penser que la citation fait référence à ce qu'on appelle habituellement "sexualité infantile", mais un adjectif différent suggérant que l'auteur (Jack Lang, donc) ne parle pas du très jeune enfant (sujet le plus étudié par Freud et ses successeurs) mais de l'enfant prépubère, à l'âge de raison, sujet qui me semble effectivement avoir été bien moins étudié.

A moins que ce billet ne soit une démonstration de la méthode "un bout de citation + une surinterprétation + une liste de quelques noms de personnalités = une rumeur qui peut se propager" ? Ce serait bien dommage si c'était vrai.

Écrit par : FrédéricLN | 08/06/2011

@ FLN

Il faut secouer l'arbre pour faire tomber les fruits, car des réalités honteuses et connues de beaucoup de monde se prolongent en toute impunité. Je ne dais pas, tu l'as noté, que Lang ait lui-même commis quoi que ce soit, mais qu'il s'en fait le propagandiste, ce qui me paraît être un symptôme convaincant. Le fait qu'il ait tenu les propos en question non pas dans une revue scientifique mais dans un organe militant doit faire réfléchir, non pas d'ailleurs que l'homosexualité soit en cause, non plus d'ailleurs que tout comportement entre adultes consentants, mais simplement que des loups se cachent dans les bergeries.

Écrit par : Hervé Torchet | 08/06/2011

Secouer l'arbre pour récolter de tels fruits: triple beurk.
Bon appétit Hervé.

Écrit par : Martine | 08/06/2011

Les commentaires sont fermés.